FRANCE

Vous êtes sur un site personnel créé début 2002 et dédié à Atahuapa Yupanqui (Argentine) et Cristóbal Cáceres (Paraguay), deux artistes que mon épouse et moi (Patrick) avons eu l'honneur de rencontrer à Paris. Ne cherchez pas d'autres informations personnelles : nos noms, photos ou cv n'apporteraient rien d'intéressant à ce site. Mais écrivez-nous, on vous racontera avec plaisir (adresse mail en page d'accueil)

DISCOGRAPHIE D'ATAHUALPA YUPANQUI

Chaque image de la page d'accueil renvoie à une page ou une série de pages détaillant les disques classés par label ainsi que les CD, les livres, les films et différents éléments que j'ai ajoutés au fil des ans. La dernière page créée fin 2015 - est une biographie résumée en français. Je reprends ci-dessous les commentaires qui résument les grandes étapes de la carrière discographique de Don Ata. L'ensemble des pages est également repris ici :

Les premiers enregistrements d'Atahualpa Yupanqui sont les 3 disques 78 tours "Odeon Mangruyo" de 1936 en Argentine, Atahualpa a alors 28 ans. Ces enregistrements particuliers ("grabacion particular") comme les nomment les registres de la société Odeon Argentina sont financés par la Yerba Nectar et incluent le fameux "Camino del Indio" (appelé alors "Caminito del indio") écrit par Atahualpa dix ans auparavant, à l'âge de 18 ans. Atahualpa n'a alors aucun contrat avec Odeon et ne signera ce contrat qu'en 1941. Il entamera alors, avec la série 900 des 78 tours, une longue carrière discographique chez cette firme. A la même époque, il enregistrera également chez RCA Victor Argentina. Les dates d'enregistrement connues sont repris dans les listes par label.

Le succès deviendra international à partir de son premier voyage en Europe: il arrive à Paris en août 1949, y fait juste une courte étape car les pays communistes d'Europe de l'Est sont sa destination principale et il y passe quasiment 1 an d'août 1949 à mai 1950. Pourquoi ce voyage ? Principalement parce que Yupanqui était censuré en Argentine depuis 1948 (cela durera jusqu'en 1953) du fait de son appartenance au parti communiste. Il quittera le parti après avoir constaté qu'il était utilisé à des fins de propagande comme il l'explique notamment dans son livre "El Payador Perseguido". En attendant, ce voyage était le seul moyen de poursuivre sa carrière de musicien. De retour à Paris en juillet 1950, il est remarqué par Edith Piaf qui le fait passer avec elle au théatre Athénée. Un grand succès qui lui permet d'enregistrer ses premiers disques 78 tours chez la Boite à Musique (BAM) et Le Chant du Monde.

Il fera également plus tard plusieurs voyages au Japon, pays où il est très apprécié (4 tournées éprouvantes en 1964, 1966, 1967 et 1976). On trouve ainsi l'essentiel des disques Odeon et RCA en version japonaise. Il s'agit toujours d'enregistrements effectués en Argentine (ou en Espagne). Un seul disque correspond à un enregistrement effectué au Japon, en juillet 1967, le disque du label Crown (ref LW-5186). De retour en Europe en 1968 pour répondre à une invitation de la télévision espagnole, donc 18 ans après son premier voyage, il travaille de nouveau avec Le Chant du Monde pour publier une collection de disques mémorable dans la série "Le Nouveau Chansonnier International". Cela durera de 1968 à 1981. Il enregistrera également avec Microfon Argentine au début des années 1980. Cette activité artistique intense à partir de 1968 le fait rester en Europe et il s'installe à Paris, dans le 14ème arrondissement, initialement rue Cassini près de l'Observatoire puis au 125 rue Raymond Losserand près de la rue d'Alésia et à 200 mètres de la maison de Georges Brassens (chez Jeanne, rue Florimont). Il alternera les séjours entre la France et l'Argentine jusqu'à sa mort à Nîmes en 1992.

A partir des années 1980, les chansons d'Atahualpa Yupanqui sont enregistrées ou remastérisées sur CD (Emi-Odeon, RCA/BMG, Chant du Monde, Microfon, Sony....et d'autres labels). Il n'y a pas d'ordre chronologique dans les pages listant les CD. Je les ai ajoutées au fur et à mesure de l'obtention des informations ou de la sortie des disques.

BIBLIOGRAPHIE, RECOMPENSES, CONCERTS D'ATAHUALPA YUPANQUI

Indépendamment de son oeuvre musicale, Atahualpa Yupanqui écrira plusieurs livres et cela dès 1941. C'est un poète et nombre de ses chansons reprennent le texte de poèmes écrits antérieurement. Ses oeuvres littéraires majeures sont El Canto del Viento, un livre qui va bien au-delà d'une simple biographie et "El Payador Perseguido", autobiographie à la manière du Martin Fierro qu'il avait dévoré pendant sa jeunesse. Il passera également dans quelques films comme Horizontes de Piedra écrit à partir de son livre Cerro Bayo (la seconde traduction du livre en français porte d'ailleurs le titre Horizons de pierre). De nombreux livres d'autres auteurs sont également dédiés à Don Ata et il recevra de très nombreux prix et récompenses. J'ajoute enfin une page avec quelques affiches de concert.

CONTACT

N'oubliez pas de me laisser vos commentaires ou demandes de modifications si vous voyez des erreurs. Et surtout, si vous avez des disques, livres ou informations utiles ne figurant pas dans ces pages tant pour Atahualpa Yupanqui que Cristóbal Cáceres, merci de me contacter par mail. Ce site est un travail collaboratif et il serait aujourd'hui bien plus pauvre sans l'aide de mes contacts et des amateurs du monde entier. De mon côté, je serai également ravi de vous aider pour toute recherche concernant Atahualpa Yupanqui ou Cristóbal Cáceres.

Mon adresse e-mail est en page d'accueil, merci pour votre visite. Patrick

Facebook